Publications des enseignants-chercheurs du département d'histoire

Dzovinar Kévonian et Guillaume Tronchet (dir.), La Babel étudiante. La Cité internationale universitaire de Paris (1920-1950), Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2013, 218 p. + XXXII (préface de Robert Frank et mise en perspective de Victor Karady).

Dzovinar Kevonian est maître de conférences en histoire contemporaine et membre de l'ISP.

http://www.pur-editions.fr/detail.php?idOuv=3264

"Conçue au lendemain de la Première Guerre mondiale pour répondre aux besoins de logements étudiants à Paris, et pour satisfaire aux critères de construction hygiénistes du tournant du siècle, la Cité internationale universitaire de Paris accueille entre-deux-guerres jusqu’à 2400 étudiants par an, d’une trentaine de nationalités. Investie dès l’origine par les pouvoirs publics français d’une double mission, elle a vocation à attirer en France les flux d’étudiants en mobilité que se disputent alors les capitales européennes, et à faire germer, en amont de la récente Société des nations, les graines du pacifisme genevois et de la coopération au sein de l’élite d’une jeunesse mondiale en formation. Mais l’ensemble de ses acteurs français et étrangers (universitaires et étudiants, parlementaires et diplomates, mécènes et philanthropes, architectes) n’y projette pas les mêmes ambitions ni les mêmes desseins. À travers l’étude croisée des discours et pratiques de ces acteurs multiples, rapportés à leurs itinéraires et à leurs positions sociales, et par la restitution de moments-clés de  consensus affichés ou de dissonances, le présent ouvrage, issu d’un colloque international, dresse le bilan des travaux existants et, à partir de nouvelles sources, entend ouvrir des perspectives de recherche. Consacré aux premières décennies d’existence d’une institution aujourd’hui presque centenaire, il invite à considérer cet objet complexe comme un espace social transnational, marqué par les tensions qui courent de sa fondation au début des années 1950, entre logiques impériales et nationales, et logiques internationalistes".

TABLE OF CONTENTS :
- Préface (by Robert Frank)
- La Cité internationale universitaire de Paris dans l'atelier de l'historien (by Dzovinar Kévonian et Guillaume Tronchet)
- Mise en perspective : Paris dans les migrations académiques internationales au début du XXe siècle (by Victor Karady)
- Un campus universitaire au Quartier latin ? Le logement des étudiants français et étrangers à la Belle Époque (by Pierre Moulinier)
- Diplomatie universitaire ou diplomatie culturelle ? La Cité internationale universitaire de Paris entre deux rives (1920-1940) (by Guillaume Tronchet)
- « La Cité universitaire tue le Quartier latin » : les enjeux sociaux et urbains d’une ville étudiante (années 1920-1930) (by Nicolas Manitakis)
- Une fondation belgo-luxembourgeoise à Paris : la « maison »  d’Hubert Biermans et de Berthe Lapôtre (by Serge Jaumain et Pierre Van den Dungen)
- Quelques réflexions sur les sociabilités étudiantes à la Cité internationale universitaire de Paris (années 1920-1950) (by Frank Sereni)7
- La Cité internationale universitaire de Paris vue de l’Italie fasciste (by Elisa Signori)
- La Cité internationale universitaire de Paris dans la guerre : refuge, occupation et résistances (1938-1944) (by Dzovinar Kévonian)
- Sortie de guerre et présence américaine à la Cité internationale universitaire de Paris (1944-1950) (by Élisa Capdevila)
- Les archives de la Cité internationale universitaire de Paris : un chantier pour l’histoire (by Fabien Oppermann)
- La Cité internationale universitaire de Paris. Quelques repères biographiques (1920-1950)
- Bibliographie
- Cahier photographique



Laurence Croq et David Garrioch (éd.), La religion vécue. Les laïcs dans l’Europe moderne, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, 2013. Actes du colloque tenu à Prato en juillet 2010.

Laurence Croq est maître de conférences en histoire moderne et membre du CHISCO.

http://www.pur-editions.fr/detail.php?idOuv=3168

Table des matières

1. Introduction

Chapitre I: Les limites de la confessionalisation et de l’incorporation religieuse des laïcs

2. Olivier CHRISTIN, Compter, se compter, escompter : la formation de la cause protestante, 1561

3. Jérémie FOA, Devenir huguenot pas à pas. La contribution de l’espace urbain à l’incorporation des identités confessionnelles au temps des guerres de Religion

4. Françoise MOREIL, « Orange, un séjour enchanté », le protestantisme vécu dans un régime biconfessionnel

5. Bertrand FORCLAZ, L’unité brisée. La différence confessionnelle dans les corps urbains (Utrecht, xviie siècle)

6. Philippe CHAREYRE, Les réceptions dans l’Église réformée de Nîmes au xviie siècle : entre incorporation civique et religieuse

Chapitre 2 : Les processus sociaux d’incorporation religieuse des laïcs

7. Barbara B. DIEFENDORF, La charité dévote en Provence au xviie siècle

8. David GARRIOCH, Les confréries religieuses, espace d’autonomie laïque à Paris au xviiie siècle

9. Christian GROSSE, Le corps social en représentation : égalité, luttes de préséance et politisation de l’espace liturgique dans les temples de Genève (xvie-xviiie siècle)

10. Laurence CROQ, Du lieu des notables à l’espace public bourgeois, la transformation des formes socio-spatiales de la vie religieuse dans les églises paroissiales parisiennes (xvie-xviiie siècles)

11. Gaël RIDEAU, Vers une privatisation de la religion des laïcs au xviiie siècle : le cas d’Orléans

12. Appendice


Monique Cottret et Caroline Galland (dir.), Croire ou ne pas croire
, Paris, Editions Kimé, 2013.

Monique Cottret est professeur d’histoire moderne à l’université Université Paris Nanterre, Caroline Galland maître de conférences en histoire moderne, elles sont membres du CHISCO.

-Monique Cottret, « Croire ou ne pas croire ? »

-Philip Rieder, « Croyances et santé :« Erreurs populaires » et superstitions romaines à Genève (1550-1750) »

-François Zanetti, « Quelle confiance peut-on accorder à un charlatan ? »

-Nicole Edelman, « Croire ou ne pas croire au magnétisme animal et au somnambulisme magnétique »

-Ariane Bodin, « La christianité. Un outil heuristique pour étudier les manifestations sociales de l'être-chrétien dans l'antiquité tardive »

-Ulrike Krampl, « Les dynamiques du croire. L'exemple de la magie à Paris au XVIIIe siècle ou les variations du croire »

-Françoise de Noirfontaine, « Une convulsionnaire janséniste de l'Hôtel-Dieu de Paris : la sœur de Sainte-Brigide »

- Sylvie Barnay, « Croire aux visions mariales. Une croyance médiévale entre ciel et terre »

-Aude de Mézerac, « La fabrique du croire : les évolutions liturgiques sous le règne d'Henri VIII »

-Baptiste Loy, « Faut-il croire en un Dieu cruel ? Les interrogations de Tilenus pasteur réformé du XVIIe siècle »

-Serge Brunet, « De la foi des montagnards. La Mission des Pyrénées du jésuite Jean Forcaud (1635-1645) »

-Fabienne Henryot, « Les bibliothèques ecclésiastiques, fabrique de l'orthodoxie (XVIe-XVIIIe siècle) »

-Juliette Sibon, « Peut-on croire en la parole du juif ? L'homme d'affaire à Marseille dans les relations économiques au XIVe siècle »

-Vincent Demont, « Croire le forain ? La ‘bonne foi’ marchande sur les foires de Francfort au début du XVIIe siècle »

-Gaël Rideau, « Crédit, confiance et foi chez Pierre Etienne Brasseux, marchand drapier orléanais au XVIIIe siècle »

- Michel Cassan, « Croire la parole politique au moment de l'assassinat d'Henri IV »

- Anne Quennedey et Pierre-Yves Glasser, « Saint-Just politique ou mystique ? Le problème de la croyance en la République dans la pensée du Conventionnel »

-Laurent Brassart, « Croire en la Révolution en milieu rural (1789-1795) »

- Caroline Galland, « Croire, un objet d'histoire comme un autre ? »

http://www.editionskime.fr/croire-ou-ne-pas-croire/




Annette Becker et Octave Debary (dir.), Montrer les violences extrêmes, Grâne, Créaphis Éditions, 2012.

Annette Becker est professeur d'histoire contemporaine et membre du centre de recherches HAR.

Textes de Claire Angelini, Vincent Auzas, Annette Becker,, Anne Bourgon, Philippe Braunstein, Jean-Baptiste Clais, Octave Debary, Jochen Gerz, Marc-Olivier Gonseth, Nina Gorgus, Philippe Mesnard, Liza Nguyen, Natacha Nisic, Marianne Petit, Catherine Perret, Adeline Rispal, Isabelle Rivé-Doré, François Soulages, Sophie Wahnich

Télécharger le flyer

 
***

Franck Collard et Evelyne Samama (dir.), DENTS, DENTISTES ET ART DENTAIRE. Histoire, pratiques et représentations - Antiquité, Moyen Age, Ancien Régime, Paris, L'Harmattan, 2013, 370 p.

Franck Collard est professeur d'histoire médiévale et directeur du CHISCO.

Cet ouvrage reprend les actes du sixième colloque qui s'est tenu sur l'histoire de la médecine, des pratiques et des représentations médicales dans les sociétés anciennes. Les contributions présentées ici donnent un éclairage sur les représentations, mentales et iconographiques, de la bouche et des dents tout autant que sur les techniques, médicales ou non, mises en oeuvre, durant l'Antiquité, le Moyen-Age et sous l'Ancien Régime.

Mis à jour le 09 décembre 2013