Colloques 2012

Rencontres scientifiques en 2012

  • Elites urbaines et constructions territoriales : des appartenances plurielles ? (France-Saint Empire, XVIe-XVIIIe siècles)

Vendredi 23 novembre 2012.

Colloque organisé par Vincent Demont et Vincent Meyzie (CHISCO)



  • L’art et la manière d’acheter. Apprendre à consommer en Europe dans le second XXe siècle

    Journées d’études organisées par Sabine Effosse et Claire Leymonerie les 29 et 30 novembre 2012

    Contacts : sabine.effosse@u-paris10.fr ; claireleymonerie@yahoo.fr

 

  • La résorption de l'habitat insalubre : retour sur une politique publique des années 1970

Vendredi 29 juin 2011 de 9 heures 30 à 17 heures 30. Salle de projection des services du Premier ministre 69, rue de Varenne - 75007 Paris

Journée d'étude organisée sous la direction scientifique de Marie-Claude Blanc-Chaléard (professeur d'histoire contemporaine, IDHE-Université de Université Paris Nanterre la Défense) & Thibault Tellier (IRHIS-Université de Lille 3)

  • Les Récollets (1612-2012). Enquête autour d'une identité franciscaine"

Maison de l'Architecture, 148 rue du Faubourg Saint-Martin, 75 010 Paris (M° Gare de l'Est, 1er et 2 juin 2012

Colloque organisé par Caroline GALLAND, maître de conférences en histoire moderne (Université Université Paris Nanterre, CHISCO), Fabien GUILLOUX (Tours, Université de Tours, CESR) et Pierre MORACCHINI (Paris, École franciscaine de Paris, Etudes franciscaines)

 

 

  • Conférence : " Témoigner de la déportation politique (1945 - 2012) : mémoire de l'univers concentrationnaire nazi

Vendredi 18 mai 2012, 15h30, amphi V

Les étudiants en histoire de l'Université Université Paris Nanterre, avec le soutien du Département d'histoire, de l'UFR SSA et de l'Association Kleio (étudiants en histoire de l'Université), ont le plaisir de vous inviter à la présentation et à la projection du film Nuit et Brouillard d'Alain Resnais, le VENDREDI 18 MAI 2012 à partir de 15h30 dans l'amphithéâtre du bâtiment V de l'université.

La projection sera suivie par les interventions de M. Roger BORDAGE, ancien déporté du camp de concentration d'Oranienbourg-Sachsenhausen, et de M. Fabien THEOFILAKIS, enseignant à l'Université de Université Paris Nanterre la Défense, lauréat du prix de la meilleure thèse franco-allemande 2011, du prix Richelieu et du prix Pierre Grappin.

 

  • Les Indiens au Brésil hier et aujourd'hui. Nouvelles perspectives historiographiques et anthropologiques

Vendredi 18 mai 2012 de 9h30 à 12h30, Université Université Paris Nanterre, Bâtiment B, Salle de Thèses Paul Ricoeur B 016

Table-ronde organisée par Charlotte de Castelnau L'Estoile , maître de conférences en histoire moderne (Université Université Paris Nanterre & MASCIPO) & Guillaume Boccara (Université Université Paris Nanterre & MASCIPO)

  • « Je ne sui prevost ne maire, gardian sui du pelerin » Regards croisés sur le Pèlerinage de l'âme de Guillaume de Digulleville (1355-1358)

29 et 30 mars 2012, Paris Université Paris Descartes -Nanterre

Colloque organisé par Catherine Vincent, professeur d'histoire médiévale et membre du CHISCO, Esther Dehoux, membre du CHISCO, et Marie Bassano, maître de conférences en histoire du droit à l'université Paris-Descartes.

 

  • Laïcs et évangélisation en Europe et aux Amériques, XVIe-XVIIIe siècles

29 et 30 mars 2012, Nanterre et EHESS

Journées d'étude internationales organisées par Aliocha Maldavsky, maître de conférences en histoire moderne et membre du MASCIPO, avec le concours de l'Université Université Paris Nanterre, le MASCIPO et l'IUF.

  • Visiteurs d'empire. Enquêtes exceptionnelles et missions d'expertises en situation coloniale (XVIIIe-XXe siècle)

29 mars 2012, 9 h 00 - 18 h 00, Université Paris 8 -salle D 002

Journée d'étude organisée par Emmanuelle Sibeud, Hélène Blais et Claire Fredj, maîtres de conférences en histoire contemporaine avec le soutien de l'IDHE (UMR 8533) et de l'IUF.

Déléguer des savants, des experts ou un groupe d'élus a souvent été une solution envisagée pour définir une nouvelle politique ou pour répondre à une situation de crise dans les sociétés coloniales aux époques moderne et contemporaine. Ce sont ces missions d'enquête « extraordinaires »,ainsi qualifiées par contraste avec les enquêtes et les inspections intégrées de façon routinière dans la plupart des dispositifs administratifs coloniaux,que cette journée d'étude cherchera à analyser.

Dans quels buts, dans quelles circonstances et par qui ces missions extraordinaires d'enquêtes sont-elles organisées ? Comment sont choisis les enquêteurs  et comment opèrent-ils sur le terrain ? Quelle part et quelle place sont-elles faites aux sujets de l'enquête et comment interviennent-ils in fine dans la production desrésultats ?

Ces questions seront l'occasion de réunir des études de cas pour proposer une réflexion générale sur les fonctions, pratiques et symboliques, des enquêtes sociales et politiques en situation coloniale. Ces enquêtes « extraordinaires » nous paraissent en effet être un point d'entrée intéressant pour la compréhension des logiques et des dispositifs coloniaux et impériaux. Ces objets permettent de travailler des perspectives renouvelées de l'histoire des empires : les enquêtes s'analysent en étudiant les circulations d'hommes, de pratiques et d'idées qui constituent, animent mais aussi transforment, débordent et déchirent éventuellement les trames des situations coloniales. Elles permettent aussi de réexaminer le rôle joué par les organisations et par  les institutions  transnationales ou internationales. Peut-on considérer les enquêtes extraordinaires comme des points de passage d'un niveau d'intervention à un autre, d'un type d'acteurs à un autre ? Qui commandite ces enquêtes ? Quels réseaux apparaissent ou sont mobilisés ? Quelles formes de rencontres autorisent-elles ? Quels territoires coloniaux et quels espaces impériaux dessinent-elles ?

Saisir ces dynamiques ne doit pas faire oublier cependant à quel point les espaces colonisés sont des espaces difficilement accessibles, cloisonnés et surveillés, d'où d'ailleurs le caractère extraordinaire des enquêtes et leur capacité à apparaître de façon récurrente comme des solutions miracles, mais souvent bien illusoires. Peut-on dégager des moments où ces enquêtes deviennent un recours obligé pour les autorités coloniales ? Quels types de régulation ou de contestation, internes et externes, font-elles alors apparaître ?

Il s'agira donc de partir de ce que sont concrètement les missions extraordinaires d'enquête sociale et politique en situation coloniale pour mieux en évaluer les résultats pragmatiques et symboliques.

 

  • Des intellectuels européens face à la guerre civile XIX-XXe siècle

22 et 23 mars 2012, Université de Université Paris Nanterre, bâtiment B, Carré recherche, salle B 016.

Colloque organisé par l'Institut des Sciences sociales du Politique (CNRS/Université de Université Paris Nanterre - Francis Demier, professeur d'histoire contemporaine) et le laboratoire Identités, Relations internationales et civilisations de l'Europe (CNRS/Université de Paris 1)

Au XIXe et au XXe siècle face aux déchirements violents qui ont affecté l'Europe (affrontements ethniques, conflits entre nationalités, luttes de classes...) des intellectuels ont pris position dans des ouvrages, des manifestes, des engagements adossés à des partis, à des églises,à l'armée, au cœur ou à l'orée du champ académique...

Ils ont joué un rôle dans la définition de politiques ou de doctrines en faveur de l'écrasement d'un camp par l'autre ou dans le sens de la pacification sociale. Certains ont même appelé à l'affrontement en cédant à une fascination de la violence. Effet inverse, d'autres courants ont manifesté un rejet des luttes des classes au profit de compromis négociés. Face à la guerre civile se pose le problème de l'engagement et de l'attentisme,celui du courage et de l'honneur, du silence et de l'exil. Au lendemain des guerres civiles, les intellectuels jouent un rôle dans la reconstruction d'un tissu politique et moral déchiré à partir de projets sociaux et politiques réactionnaires, conservateurs ou progressistes. Mais les guerres civiles font aussi bouger les frontières politiques traditionnelles et suscitent des regroupements idéologiques inédits afin de surmonter les fractures laissées parles évènements dans la société et le paysage politique.
 

  • La rivalité autour des stigmates après Saint François

Mercredi 21 mars 2012, université Université Paris Nanterre, 9-11h, salle René Rémond, B015

Conférence du Professeur Gabor Klaniczay (Central European University, Budapest), invité dans le cadre du séminaire de Catherine Vincent, professeur d'histoire médiévale et membre du CHISCO.
 

  • Dents, dentistes et art dentaire.  Histoire, pratiques et représentations. Antiquité, Moyen Âge, Ancien Régime.

8 et 9 mars 2012, Villetaneuse, Nanterre et Guyancourt

Colloque organisé par l'université Université Paris Nanterre-La Défense, (Franck Collard, professeur d'histoire médiévale et membre du CHISCO) l'université Paris 13 et le laboratoire ESR (États, société, religion) de l'université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines, ce colloque s'inscrit dans le cadre des VIe Rencontres d'histoire de la médecine, des pratiques et des représentations médicales dans les sociétés anciennes.

Mis à jour le 09 décembre 2013