• Livre et écriture,

Histoire du terrorisme

Gilles Ferragu (Perrin, 2014)

Publié le 31 mars 2014 Mis à jour le 31 mars 2014
Si le terrorisme fait, hier comme aujourd’hui, la une des journaux, il reste un objet problématique dont la définition même fait débat. Certes, les juristes, les politistes, les sociologues, voire les journalistes n’ont pas été avares pour le décrire ! Mais une approche historique manquait, pour replacer ce phénomène ancien dans un contexte et une dynamique plus larges. Car le terrorisme a une histoire ! Eparpillé entre divers groupes, tributaire des idéologies les plus variées, il ne saurait pour autant se réduire à une succession d’attentats et de procès. Cette première grande synthèse entend au contraire en proposer une vision globale afin de saisir les conditions historiques dans lesquelles la violence apparaît puis se déploie dans les sociétés. Elle définit, également, les liens qui se tissent entre les différents mouvements mais aussi entre les générations de terroristes qui se succèdent. Partant de l’apparition même du terme « terrorisme », au crépuscule du XVIIIe siècle et dans le cadre de la Révolution française, l’ouvrage parcourt plus de deux siècles d’histoire, évoquant la violence politique qui frappe le monde occidental comme le monde oriental, qui émane des Etats comme des minorités, afin de saisir le poids réel du phénomène dans l’Histoire. L’approche est à la fois historique et thématique, chaque chapitre s’attachant à saisir, dans une aire géographique ou au prisme d’une idéologie particulière, l’émergence de la violence, ses principaux acteurs et ses hauts faits, ainsi que les réponses politiques que s’efforcent d’apporter les sociétés ou les pouvoirs

Mis à jour le 31 mars 2014